« Nous sommes en train de tuer notre mode de vie » : les scientifiques prédisent la fin de la civilisation dans les prochaines décennies

Par Laurent Gigaudie , le 12 janvier 2023 , mis à jour le 6 juillet 2023 - 3 minutes de lecture

Il ne reste que quelques décennies pour connaître la fin de la civilisation telle que nous la connaissons. La Terre ira bien, mais pas les humains. Paul Ehrlich et Tony Barnosky, chercheurs à l'université de Stanford, ont parlé de cette situation inquiétante dans l'émission 60 Minutes.

Paul Ehrlich et Tony Barnosky sont tous deux biologistes à l'université de Stanford, et lorsqu'ils font une prédiction aussi radicale, c'est parce qu'ils disposent de preuves. Paul Ehrlich, 90 ans, étudie les changements sur notre planète depuis les années 1960.

Pour les deux chercheurs, la Terre connaît le pire épisode d'extinction de masse depuis celui des dinosaures, tous causés par la pollution et son influence sur le .

Selon l'ONU, la couche d'ozone se reconstituera complètement d'ici 2066

« Je dirais que c'est trop de dire que nous sommes en train de tuer la planète, parce que la planète va bien se porter. Ce que nous sommes en train de tuer, c'est notre « , a déclaré Tony Barnosky.

« Il y a cinq périodes dans l'histoire de la Terre où nous avons eu des extinctions massives« , explique Tony Barnosky. « Et par extinctions massives, je veux dire au moins 75%, trois quarts des espèces connues qui disparaissent de la surface de la Terre. Nous assistons actuellement à ce que beaucoup appellent la sixième extinction de masse, où la même chose pourrait se produire sous nos yeux. »

Ces 5 conseils de nettoyage vont transformer votre pelouse en un paradis verdoyant

La fin de la civilisation telle que nous la connaissons, un destin qui semble inévitable

Mais ce n'est pas seulement la pollution, en tant qu'accélérateur du changement climatique, qui affecte notre civilisation, mais aussi la consommation des ressources.

« La fin de la civilisation telle que nous la connaissons sera due au fait que trop de gens consomment trop. En tant que telle, l'humanité n'est pas viable« , affirme Paul Ehrlich.

Chaque jour qui passe, il reste de moins en moins de ressources pour l'humanité, et même si ce n'est pas la prochaine décennie ou la décennie suivante, les changements menant à la fin de la civilisation se feront sentir de plus en plus chaque jour.

Plus de mers des Caraïbes ? Les océans ont absorbé une chaleur sans précédent en 2022

La pression d'une consciente de ce qui se passe doit être plus forte, mais il semble difficile de l'arrêter à temps. Pour reprendre les termes de Paul Ehrlich et Tony Barnosky, nous sommes arrivés à un point où il faut agir « maintenant ou jamais« .

Les espèces disparaissent, les ressources s'épuisent, et bien que le taux de natalité diminue, la consommation continue d'augmenter, car c'est la civilisation dans laquelle nous vivons. C'est pourquoi les agences aérospatiales continuent d'explorer d'autres planètes : pour voir si ce type de ressources peut être trouvé au-delà de la Terre.

3.6/5 - (11 votes)

Laurent Gigaudie

Je m'appelle Laurent et je suis rédacteur sur 180back.com. J'ai commencé à écrire pour ce site il y a quelques années, car j'aime partager mes connaissances et mes opinions sur les films, les séries et la technologie. C'est devenu une passion pour moi de découvrir de nouveaux contenus et de les partager avec les autres. Je suis convaincu que je peux aider les gens à découvrir de nouvelles choses et à partager mes connaissances avec eux.

Voir les publications de l'auteur

A lire aussi ...