Le stress va-t-il vous tuer ? Les résultats de cette étude vont vous surprendre !

Modifié le
Lecture: 3 minutes
© DepositPhotos
Afficher le sommaire Masquer le sommaire

Le est omniprésent dans nos vies modernes, mais est-ce vraiment une menace pour notre et notre longévité ? Découvrez les bonnes nouvelles que nous apporte la science !

« Le stress mortel ? Pas si vite ! »

Si le stress rythme votre quotidien, vous êtes probablement familier avec les conséquences : difficulté à se détendre, troubles du sommeil, anxiété… Dans un monde où tout s'accélère, il est normal de craindre que le stress finisse par nous tuer.

La mauvaise nouvelle, c'est que le stress peut effectivement nuire à notre santé et notre bien-être. La bonne nouvelle, en revanche, c'est qu'il faudra probablement beaucoup de temps avant qu'il ne vous soit fatal.

« Top 5 des causes de décès liées au stress : vous ne devinerez jamais la première ! »

Aujourd'hui, cinq principales causes de décès sont liées au stress : les maladies cardiaques, le cancer, les maladies respiratoires chroniques et les accidents vasculaires cérébraux. Il y a un siècle, l'espérance de vie moyenne était d'environ 50 ans, et les principales causes de décès étaient des maladies infectieuses telles que la tuberculose et la grippe. Selon les données de la santé en 2022, notre espérance de vie actuelle est de 82,2 ans. Quatre des cinq principales causes de décès sont maintenant liées au stress.

« Pourquoi mourir de stress à 70 ans est une excellente nouvelle ! »

Il y a 100 ans, la plupart des adultes mouraient de maladies infectieuses à un âge beaucoup plus jeune. Aujourd'hui, nous avons le « luxe » de mourir de stress à 70 ans ou même plus. Cela peut sembler surprenant, mais le stress est en réalité la cause de la plupart des décès, comme le rapporte « Psychology Today ».

Prenons par exemple les maladies cardiaques, la première cause de décès chez les adultes. Le système cardiovasculaire, comprenant le cœur et les vaisseaux sanguins, est particulièrement sensible au stress. Une des principales réponses au stress est d'augmenter le flux sanguin vers les muscles actifs pour échapper à un prédateur hypothétique. Comme tout système mécanique, le système cardiovasculaire finit par s'user sous l'effet du stress chronique.

« Comment survivre au stress plus longtemps que jamais dans l'histoire de notre espèce »

Les progrès de la médecine cardiovasculaire permettent de réduire l'impact négatif du moderne sur notre cœur et nos vaisseaux sanguins. L'effet du stress sur le système cardiovasculaire peut être contrebalancé par des améliorations de l'alimentation, de l'exercice et de la médecine, prolongeant ainsi la santé du système jusqu'à notre huitième ou neuvième décennie de vie. Le stress est toujours présent, mais nos techniques modernes de mitigation nous permettent de maintenir un système cardiovasculaire en bonne santé pendant longtemps.

En résumé, même si le stress reste un fléau, nous sommes désormais capables de survivre à ses effets plus longtemps que jamais dans l'histoire de notre espèce. Certes, le stress peut être mortel, mais nous avons aussi des outils à notre disposition pour repousser ses conséquences sur une période de temps beaucoup plus longue. Les générations futures peuvent donc se permettre d'être stressées encore plus longtemps !

3.6/5 - (11 votes)